Des compléments alimentaires : pour quoi faire ?

On trouve les compléments alimentaires partout, en parapharmacie, en pharmacie, voire dans les grandes surfaces. Mais quelle est vraiment leur utilité ?

Qu’est-ce qu’un complément alimentaire ?

Du point de vue légal, c’est des denrées alimentaires qui servent à compléter le régime alimentaire normal. Présentés sous forme de pastilles, gélules, comprimés, ampoules ou bien en sachets de poudre, les compléments alimentaires ne sont pas vendus sous ordonnance. Pris par voie orale, ces produits ne sont pas des médicaments.

En France comme en Europe, c’est la loi qui liste les composants autorisés. Dans ces compléments alimentaires, on peut trouver des substances physiologiques, des nutriments, des plantes, des champignons, et aussi des arômes et des additifs. Tous ces éléments apportent un effet nutritionnel ou physiologique.

Quelques indications obligatoires doivent être mentionnées sur les boîtes, entre autres le nom des catégories de nutriments, la quantité journalière conseillée, les mis en garde pour que les compléments alimentaires ne soient pas des substituts à une alimentation déjà équilibrée.

Quels intérêts à prendre des compléments alimentaires ?

Pour des personnes souffrant de déficit nutritionnel à cause du vieillissement, suivant des régimes alimentaires très restrictifs ou déséquilibrés, pendant la grossesse, ces compléments alimentaires sont indispensables. Et en cas de fatigue, la complémentation permet de rendre ou maintenir des niveaux à la normale.

Généralement, ces produits sont conseillés si une carence est diagnostiquée ou lorsqu’il y a un risque de carence.

Les résultats des études

Bien que peu d’études aient été faites chez l’homme concernant les véritables conditions d’utilisation, les études cliniques ne sont pas obligatoires avant la mise en vente d’un complément alimentaire, sauf si un nouvel composant jamais autorisé est utilisé.

Parmi les produits qui ont des bénéfices scientifiques prouvés il y a la vitamine B9, l’acide folique qui est très utile pour une femme enceinte en vue d’éviter des malformations lors d’un début de grossesse. Le fer pour les femmes ayant des règles abondantes, la vitamine B12 pour les végétariens, la vitamine D pour la croissance des enfants et pour les personnes qui risquent d’avoir l’ostéoporose.

Mis à part des effets indésirables, le risque de surdosage, la compétition de plusieurs minéraux, des interactions négatives avec d’autres médicaments ne sont pas éloignés.

Certains spécialistes déconseillent les prises de compléments alimentaires prolongées, répétées ou multiples au cours d’une année sans consulter un diététicien ou un professionnel de la santé. Le plus prudent est d’acheter ces compléments alimentaires à la pharmacie.

Acheter des présentoirs pour la vente de fruits et légumes
Tendance : pourquoi tout le monde parle-t-il du curcuma ?