On parle beaucoup d’économie circulaire : mais qu’est-ce que c’est ?

L’économie circulaire consiste généralement à recycler ou réutiliser les matières destinées aux jets. C’est de cette façon que la nature fonctionne : elle absorbe ce qu’elle génère et elle ne produit jamais de déchet. Dans la forêt, quand un être meurt, que ce soit des arbres, des feuilles, des fleurs ou des animaux, ils se décomposent et se mélangent à la terre. De cette même façon, nos déchets alimentaires sont également recyclables pour devenir des engrais naturels très puissants. Cet article explique ce que c’est qu’une économie circulaire.

Qu’est-ce que c’est exactement ?

Bien que la pratique de l’économie circulaire existe depuis déjà longtemps, ce concept est assez nouveau. L’économie circulaire découle de nombreux courant de pensée dont le but est de prendre comme exemple la nature. Cette économie consiste à ne concevoir que des matières secondaires qui en se décomposant, deviennent fertilisantes comme la feuille morte et reproduire le fonctionnement cyclique de la nature pour progresser la notion de déchet. Ainsi, les matières secondaires sont les résultats récupéré et retravaillé des matières premières pour resservir à nouveau. Plusieurs évolutions peuvent se postuler de l’économie circulaire.

L’écoconception et l’écologie industrielle

L’écoconception dépasse le recyclage qui peut parfois être très énergivore et beaucoup plus couteux. L’écoconception est le fruit de pensée des ingénieurs et des designers. Ils ont intégré l’éventualité de recycler la matière dès le départ pour économiser du temps et également de l’énergie. L’écologie industrielle concerne bien évidemment les industries. Qu’elle soit au niveau d’un réseau ou d’une seule structure. Ceux qui pratiquent ce concept arrangent la logistique des activités qu’ils adoptent afin de récupérer et réinsérer les déchets dans l’évolution de production, permettent ainsi de créer une boucle d’énergie et de matière. Pour le réseau d’entreprises, elles vont s’arranger afin récupérer les matières secondaires et les envoyer là où elles sont plus utiles.

La réparation, la réutilisation et le réemploi

Ces pratiques sont les plus faciles à adopter. Chacun peut s’y atteler facilement. Le réemploi consiste à réutiliser l’objet selon son fonctionnement de départ. Par contre, la réutilisation consiste à le réutiliser pour un autre fonctionnement. En tout cas, ces deux pratiques sont réunies autour de l’idée d’économie circulaire puisqu’elles répondent aux principes fédérateurs de cette économie comme la fonctionnalité, l’absence de déchets, la qualité et la longévité. Plusieurs entreprises ont pris la décision d’intégrer les principes de l’économie circulaire dans leur production. L’intégration est plus nouvelle pour certains, mais pour d’autres non.

Gaspillage alimentaire en France : des chiffres affolants et des astuces pour lutter contre
Les sites et les applis qui vont vous aider à manger local